04.04.2008

Recul du bénéfice dans un contexte de tassement de la conjoncture sectorielle

Gränichen/Zurich (Suisse), 4 avril 2008 – Zehnder Group, actif à l’international dans les radiateurs et la ventilation de confort, a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 444,4 millions d’euros, ce qui représente une croissance de 4%. Le bénéfice net a diminué de 13% à 26,1 millions d’euros. Les actionnaires recevront un dividende en baisse de 5 francs suisses à 45 francs suisses.

Croissance externe

L’économie européenne dans son ensemble a maintenu un cap positif en 2007. Mais contrairement à la tendance générale, le secteur européen du chauffage a enregistré, dès la mi-2007, un ralentissement qui s’est traduit par une baisse de la demande au deuxième semestre.

Ce ralentissement a touché en particulier l'activité des radiateurs, qui a subi une baisse des ventes par rapport à l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires global s’inscrit néanmoins en hausse grâce à l’élargissement du périmètre de consolidation.

L’activité de la ventilation de confort, qui a bénéficié de la tendance en faveur des bâtiments économes en énergie, a été beaucoup plus dynamique. Au cours de l’année sous revue, les ventes ont progressé de 21%, dont deux tiers par croissance organique.

Globalement, Zehnder Group a réalisé un chiffre d’affaires de 444,4 millions d’euros, en hausse de 4%. La faiblesse des autres monnaies (CHF, USD, GBP, CNY) par rapport à l’euro a amputé d’un point la croissance du chiffre d'affaires. Sans l’élargissement du périmètre de consolidation, les ventes auraient reculé de 2% car le marché s’est contracté – en particulier dans les trois principales zones de vente du groupe que sont la France, l’Allemagne et l’Italie – et les sociétés commerciales n’ont pas pu atteindre les chiffres d’affaires de l’exercice précédent. Les ventes ont également baissé en Espagne et en Chine. Les pays précités ont contribué au chiffre d’affaires total à hauteur de 60% environ.

A contrario, les Pays-Bas, la Suisse et les Etats-Unis ainsi que plusieurs autres pays comme la Belgique et les pays d’Europe de l’Est ont connu une évolution satisfaisante. La croissance dans ces pays n’a cependant pas pu compenser la baisse des ventes sur les marchés principaux du groupe.

Acquisitions en Suède et en Grande-Bretagne

Au cours de l’exercice 2007, Zehnder Group a repris la société suédoise Freshman AB et la société anglaise Bisque Group Limited.

Freshman développe, produit et vend ou donne en location des filtres à air destinés à une clientèle artisanale et industrielle. Ces appareils sont désormais commercialisés dans dix pays européens sous le label «Zehnder Clean Air Solutions».

Bisque Group fait le négoce de radiateurs, qu’il commercialise par divers canaux de distribution. La reprise de Bisque fait de Zehnder Groupe le premier fournisseur de radiateurs haut de gamme en Grande-Bretagne.

Des dépenses de développement importantes

En 2007, Zehnder Group a poursuivi sa politique d’innovation permanente. Plusieurs projets de développement de produits ont été menés à bien. Ces produits, qui seront lancés sur le marché les uns après les autres en 2008, contribueront à la croissance du groupe.

Des progrès significatifs ont été accomplis dans le développement de nouveaux procédés de fabrication pour les radiateurs. Ces echnologies, qui ont atteint le stade de l’application industrielle, seront mises en oeuvre à partir de 2009.

Des investissements moins élevés en immobilisations corporelles

Les investissement en immobilisations corporelles se sont élevés à 23,3 millions d’euros (2006: 27,8 M€). Ce montant comprend deux projets de construction importants aux Etats-Unis et en Suisse, qui pèsent pour environ 13 millions d’euros sur les exercices 2007 et 2006.

Le solde des flux d’exploitation de 24,5 millions d’euros (2006: 49,7 M€) a permis de financer en fonds propres la totalité des investissements en immobilisations corporelles. A la fin de l’exercice, Zehnder Group employait 3075 personnes, dont 8% environ en Suisse.

Des marges en baisse

Le taux de charge plus faible, en particulier par rapport au deuxième semestre de l'exercice précédent, la pression accrue sur les prix et sur les coûts ainsi que la hausse des charges de vente, de développement et de conseil ont pesé sur l’évolution du rendement.

Le résultat opérationnel (EBIT) a baissé de 11% pour revenir à 34,0 millions d’euros, ce qui correspond à une marge de 7,7% (2006: 9,0%). Le bénéfice net 1 s’élève à 26,1 millions d’euros (2006: 29,9 M€). Il est nettement inférieur aux prévisions faites à la mi-2007, qui tablaient sur une légère progression.

Le bénéfice par action 2 revenant aux actionnaires de Zehnder Group a baissé, passant de 102 euros à 89 euros (- 13%).

Un taux de fonds propres confortable – Des liquidités nettes en baisse

Le total du bilan s’inscrit à 373,7 millions d’euros (2006: 381,2 M€). Les fonds propres 3 ont diminué en raison de l’imputation directe du goodwill des acquisitions sur le capital propre; ils sont passées à 201,3 millions d’euros (2006: 214,2 M€), ce qui représente un taux de fonds propres toujours confortable de 54%.

Les dettes portant intérêt, y compris les engagements de leasing financier, représentaient 28,8 millions d’euros à la fin de l’exercice. Si l’on déduit de ce montant les liquidités, qui s’élevaient à 60 millions d’euros, en baisse par rapport à 2006 (92,6 M€) en raison des acquisitions, on obtient des liquidités nettes positives de 31,2 millions d’euros.

Un capital à la structure inchangée

Le capital-actions est inchangé à 29,34 millions de CHF; il se compose de 243 900 actions au porteur (d’une valeur nominale de 100 CHF) et de 247 500 actions nominatives (d’une valeur nominale de 20 CHF). Les actions au porteur sont cotées à la Bourse suisse (SWX) et représentent environ 83% du capital. Les actions nominatives, non cotées, sont détenues par les familles Zehnder ou par des proches.

Un taux de distribution stable – Personnel

Le bénéfice par action représentant 89 euros, le Conseil d’administration propose à l’Assemblée générale de verser un dividende 45 CHF, en baisse de 5 CHF par rapport à l’exercice précédent. Cela correspond à un taux de distribution inchangé de 31%. Zehnder Group reste ainsi fidèle à la politique de distribution de dividende adaptée au rendement, avec un taux de distribution stable, qu’il pratique depuis des années.

Les mandats d’administrateur de MM. Thomas Benz, Philippe Nicolas, Enrico Tissi et Hans-Peter Zehnder arrivent à terme lors de la prochaine Assemblée générale. Ils se mettent tous à la disposition de la société pour un renouvellement de leur mandat, à l’exception de M. Philippe Nicolas.

Pour des raisons de santé, M. Paul Jansen (directeur de la ventilation de confort) a quitté la direction du groupe début avril. Il reste à la disposition de Zehnder Group en qualité de consultant pour les projets stratégiques. M. Hans-Peter Zehnder a repris la direction de la ventilation de confort jusqu’à nouvel avis.

Perspectives pour 2008

L’expérience montre que l’évolution des ventes entre la première partie de l’été et le début de l’hiver est un facteur déterminant pour la marche des affaires de Zehnder Group. Or, compte tenu de la rapidité des cycles dans le secteur d’activité du groupe (les carnets de commande sont très peu garnis; il s’écoule en général moins de trois semaines entre la réception d’une commande et sa livraison), il est ifficile de faire actuellement des pronostics sur l’évolution à venir des affaires.

La direction ne croit pas que la conjoncture sectorielle changera à court terme et table donc sur un environnement toujours difficile en 2008. Elle relève cependant qu’avec l’introduction de nouveaux produits et le renforcement de l’action commerciale les conditions ont été mises en place pour que le groupe poursuive une croissance dynamique.

Au premier trimestre de l’année en cours, Zehnder Group a repris la totalité du capital de la société anglaise Greenwood. Greenwood vend des composants pour la ventilation (extracteurs d’air, récupérateurs de chaleur, systèmes de répartition d’air) destinés à la construction de maisons individuelles et d’appartements. La société emploie une centaine de personnes.

En 2007, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 16 millions de livres sterling avec un résultat positif. Greenwood figure parmi les leaders dans le secteur de la ventilation pour les logements. Cette acquisition a été financée par des prêts bancaires ainsi que par des liquidités disponibles.