20.08.2008

Une charge extraordinaire tempère une évolution par ailleurs réjouissante

    Gränichen (Suisse), le 20 août 2008 – Zehnder Group, actif à l’international dans les radiateurs et la ventilation de confort, a réalisé au premier semestre 2008 un chiffre d’affaires en hausse de 5% à 219 millions d’euros, avec une marge opérationnelle en progrès. Toutefois, une charge extraordinaire entraîne une perte nette de –9,2 millions d’euros (2007: bénéfice net de 11,3 M€).

    Au cours du premier semestre 2008, Zehnder Group a mis en oeuvre avec succès différentes mesures stratégiques pour se concentrer sur les niches à plus forte valeur ajoutée du marché des radiateurs en acier et poursuivre son développement dans le domaine des systèmes de ventilation à haute efficacité énergétique.

    Dans ce cadre, le groupe a vendu son site italien de production de radiateurs en aluminium et s’est porté acquéreur de la société anglaise Greenwood Air Management ainsi que de la société suisse Cesovent SA.

    Grâce à ces mesures, la part des produits de ventilation à haute efficacité énergétique dans le chiffre d’affaires total est passée de 15% à près d’un quart.

    Une croissance organique réjouissante

    Le développement des activités a dépassé largement les attentes. Globalement, le groupe affiche une croissance organique de 9% au premier semestre. La progression des ventes par rapport à l’exercice précédent est de 5% pour les radiateurs dans la zone Europe1, de 14% pour la ventilation de confort dans la zone Europe et de 30% dans la zone Asie/Amérique.

    Le groupe a réalisé une croissance organique supérieure à la moyenne au premier semestre 2008 en particulier en Belgique, en Chine, en Russie, en Pologne, en Autriche et en Suisse. La très forte croissance enregistrée en Chine est due en partie à l’avancement de livraisons en raison de l’interruption des activités de construction à Beijing pendant les Jeux Olympiques.

    Dans les cinq pays qui constituent les plus gros marchés du groupe (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Suisse), les ventes ont dépassé les niveaux de l’exercice précédent, hormis en Italie.

    Au final, les modifications du périmètre de consolidation2 n’ont pas eu de répercussions importantes sur l’évolution du chiffre d’affaires au premier semestre 2008. En revanche, les fluctuations des taux de change – en particulier le recul de la livre sterling et du dollar américain face à l’euro – ont freiné la progression du chiffre d’affaires (- 2%).

    Progression du bénéfice opérationnel

    Le bénéfice opérationnel (EBIT avant charges extraordinaires) a augmenté de 4,6 millions d’euros à 18,4 millions d’euros. La marge brute progresse ainsi de 1,8% à 8,4%.

    Cette progression est due principalement à des modifications du périmètre de consolidation et donc du mix de produits, à un meilleur taux de charge, à des effets saisonniers atypiques ainsi qu’à une baisse des charges en relation avec les acquisitions.

    Perte nette due à une charge extraordinaire

    Comme nous vous en avons informé en mai dernier, la cession de Faral SpA a entraîné une charge extraordinaire de près de 19 millions d’euros, dont 90% environ sont sans effet sur les liquidités.

    Le résultat financier du premier semestre s’est détérioré. La hausse prononcée des charges est due à des pertes sur les taux de change du fait de la dévalorisation significative de la livre sterling et du dollar américain.

    Une provision de 1,8 million d’euros a en outre été constituée en relation avec un contrôle fiscal en cours en Italie.

    Compte tenu de ces charges extraordinaires, le groupe enregistre pour la première fois une perte nette de -9,2 millions d’euros au 30.6.2008 (premier semestre de l’exercice précédent : bénéfice net de 11,3 M€).

     Variations de postes importants du bilan

    Les capitaux propres consolidés y compris les participations minoritaires ont diminué de 59,7 millions d’euros à 141,6 millions d’euros. Les facteurs essentiels qui ont influé sur les fonds propres consolidés sont présentés dans le tableau simplifié de variation des fonds propres ci-dessous :

    Fonds propres (y c. participations minoritaires) au 31.12. 2007 201,3

    Moins perte nette du 1er semestre 2008 -9,2

    Moins dividendes -8,0

    Moins imputation du goodwill -44,4

    Plus différences de change +1,9

    Fonds propres (y c. participations minoritaires) au 30.6.2008 141,6

    Nous vous rappelons que Zehnder Group a pour politique d’imputer directement sur ses fonds propres le goodwill découlant de ses acquisitions (conformément aux Swiss GAAP RPC). Au 30.6.2008, le taux de fonds propres (fonds propres en pourcentage du total du bilan) restait confortable à 40%.

    Les acquisitions effectuées au premier semestre ont été financées au moyen des liquidités disponibles et de concours bancaires. A la mi-2008, Zehnder Group affichait une dette nette de -17,5 millions d’euros. A fin 2007, le groupe disposait de liquidités nettes de 31,2 millions d’euros.

    Personnel

    Après plus de vingt ans passés au service du groupe, Paul Aeschimann (membre de la direction du groupe, finances et contrôle de gestion) a décidé de rechercher un nouveau défi professionnel. Paul Aeschimann restera à la disposition de Zehnder Group dans sa fonction jusqu’au règlement de sa succession.

    Perspectives prudentes pour le deuxième semestre

    Compte tenu de l’extrême brièveté des délais entre l’entrée des commandes et la livraison des produits et faute d’un carnet de commandes significatif, il est difficile de manière générale de faire des pronostics sur l’évolution à venir des affaires.

    Les ventes du deuxième semestre étaient historiquement supérieures à celles du premier semestre en raison de la saisonnalité de certains produits et des habitudes d’achat de certaines catégories de clientèle. La direction n’exclut pas que ce schéma de fond se reproduise en 2008.

    La direction relève cependant que plusieurs facteurs pourraient avoir une influence négative sur le deuxième semestre. Il est en particulier difficile d’estimer dans quelle mesure le fort renchérissement de la construction dû à la hausse des prix de l’acier et de l’énergie, le ralentissement de la construction de logements dans certains pays ainsi que la montée des taux d’intérêt pèseront sur la marche des affaires au deuxième semestre.

    Sur la base des estimations actuelles, la direction s’attend à une croissance organique toujours positive quoique plus faible au deuxième semestre 2008.

    Sur l’ensemble de l’exercice 2008, le chiffre d’affaires et le bénéfice opérationnel avant charges extraordinaires devraient être supérieurs à ceux de 2007.

    Zehnder Group reviendra en zone bénéficiaire au cours du deuxième semestre. Le bénéfice annuel sera cependant très inférieur à celui de l’exercice précédent (2007: 26,1 M€).

    René Grieder
    Moortalstrasse 1
    5722 Gränichen
    Suisse

    Chief Financial Officer

    Web 
    Toutes les actualités